Actualités

Découvrez toute l'actualité de l'Ecole Christian Vabret en Boulangerie Pâtisserie et Cuisine

LA FETE DU PAIN AU SEIN DE L’ECOLE CHRISTIAN VABRET

Chaque année, la fête du pain est l’occasion d’initier les plus petits et même les plus grands aux secrets de fabrication du pain.

Pour cette 24ème édition, les boulangers et leur savoir-faire sont à l’honneur.

Aujourd’hui, la Fête du Pain permet d’aller partout en France à la rencontre des boulangères et des boulangers pour découvrir leur métier et leurs produits.

Dans ce cadre, l’Ecole Christian Vabret a accueilli l’ADAPEI, l’association les 3 Chênes et une centaine d’enfants d’écoles primaires pour partager avec eux les secrets de fabrication et le goût du pain, des viennoiseries et autres gourmandises

Les formateurs en boulangerie en pâtisserie et en cuisine de l’école développent, au travers d’ateliers ludiques, leur cinq sens mais plus particulièrement celui du goût.

Les formateurs boulangers et pâtissiers ont expliqué aux enfants les ingrédients et les outils qu’utilisent en particulier le boulanger et le pâtissier. Un film leur a été présenté pour apprendre d’où vient le bon pain, puis un petit-déjeuner/goûter éducatif pour tous.

Les enfants ont dégusté du pain au levain, de la brioche, du napolitain, la brioche aux pépites de chocolat … un vrai festin de saveurs, de couleurs et de textures, du salé au sucré, du craquant au fondant et du croustillant … un vrai régal.

Les apprenants de l’école se sont prêtés au jeu en se sont convertissant en Maîtres d’apprentissage et ont partagé leur passion et leur tour de main.

A Vézac, le formateur cuisinier et les apprenants cuisiniers du CAP CUISINE en partenariat avec l’INSTITUT PAUL BOCUSE ont également participé à la fête du pain en animant des ateliers du « petit cuistot ». Les enfants ont pu concocter avec l’aide des apprenants cuisiniers du cabillaud en écailles, des tagliatelles de légumes et pour le dessert de délicieuses tartes aux fraises.

Cette journée, riche en émotions, en découverte et en partage a permis de créer chez ce jeune public une culture culinaire et susciter certaines « vocations ».

Chaque enfant est reparti avec sa fabrication du jour à faire déguster à la maison, un calot digne d’un chef fièrement vissé sur la tête, un diplôme du parfait petit mitron, du parfait petit pâtissier et du parfait petit cuistot et des rêves plein la tête.

La France a de la chance : boulanger, un savoir-faire unique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.